Edito

Groupe_9000

En 2018 Palabreo plante ses arbres dans de nombreux et surtout très divers chantiers, et cela tombe bien, la diversité c’est tout ce que l’on aime !

Passer d’un débat sur l’aménagement d’un super équipement dans l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul dans le 14ème arrondissement de Paris à une rencontre sur les dalles Villette et Félix Faure à Aubervilliers… aller imaginer avec 200 explorateurs, habitants et forces vives, ce que sera Bourges en 2050… débattre avec les conseils de vie lycéenne des 8 lycées de Laval sur le devenir du cœur de Ville, puis rencontrer les locataires d’un bailleur social dans le cadre d’un grand programme de réhabilitation à Chelles… construire les termes d’un nouveau projet éducatif à Clichy-sous-Bois ou à Clermont-Ferrand, ou penser un nouveau projet pour un ancien collège dans le Clermontois… aménager une coulée verte à Rennes ou travailler sur la mobilité du futur en Ile-de-France… tous ces chantiers nous passionnent et nous poussent à adapter sans cesse nos méthodes dans le respect des principes déontologiques de la concertation.

S’ils sont divers par les sujets abordés, ces chantiers ont tous un point commun : le soin que nous accordons à la mobilisation des participants dans leur diversité et sur un plan quantitatif.

Oui à Palabreo, nous aimons être nombreux sous l’arbre à palabres, et même très nombreux : 700 à Laval, 450 à Aubervilliers, près de 200 à Bourges, près d’une 100aine dans le Clermontois, 600 à la Rochelle et plus de 900 à Clichy-sous-Bois…

Et si nous aimons être nombreux c’est parce que nous ne croyons pas que les gens soient des représentants des gens et qu’il faut se satisfaire de ne mobiliser que quelques habitués. Nous ne croyons pas que l’on peut débattre d’un NPNRU avec les seuls membres d’un conseil citoyen, ni d’un projet d’aménagement avec ceux d’un conseil de quartier, nous ne pensons pas raisonnable de faire évoluer une politique publique sans associer le plus grand nombre, nous estimons que c’est une faute de ne pas tout faire pour mobiliser les jeunes…

Nous sommes convaincus que débattre avec un nombre limité de participants c’est prendre le risque que leur point de vue ne reflète pas la richesse des points de vue de la population, c’est aussi se priver de l’effet d’entrainement de la concertation. Alors qu’élargir le nombre c’est se donner les plus grandes chances de diversifier les apports et d’enrichir les projets à condition, bien sûr, de mettre en place des modalités de débat adaptées.

Et surtout, nous considérons que la mobilisation relève de la responsabilité du maître d’ouvrage et non des participants. Il revient au maître d’ouvrage (et par conséquent aux prestataires qu’il mobilise) de mettre en place des modalités d’invitation permettant d’accueillir le plus grand nombre et la plus grande diversité de participants et non de regretter le peu d’intérêt des français pour les débats. Toutes les enquêtes le montrent, 90% des français souhaitent le développement des pratiques participatives (même si les deux tiers doutent souvent de sa sincérité).

Pour répondre à cet enjeu majeur nous avons développé des méthodes pour assurer la présence nombreuse des participants, elles permettent de mobiliser les jeunes et les moins jeunes et même les futurs habitants, elles nécessitent du temps et beaucoup d’énergie, mais le jeu en vaut réellement la chandelle !

Mobiliser largement c’est se donner les meilleures chances de fabriquer de l’intelligence collective et de l’intérêt général, c’est rencontrer des habitants que l’on ne connaît pas, c’est témoigner largement auprès de la population de la volonté participative de la collectivité, c’est créer de la confiance…

 

P.S. Ah oui, l’équipe s’est agrandie avec l’arrivée de Claire Chaussade, une consultante en concertation expérimentée !

Re P.S. Et puis, en mai prochain notre petite boutique aura 2 ans ! Que d’aventures déjà réalisées, de nouveaux outils expérimentés, et surtout que de belles rencontres ! …

Autour de Palabreo

La concertation obéit à des principes simples et de bon sens mais sur lesquels le décideur doit réellement s’engager :

    1. Ne mettre en débat que des sujets suffisamment ouverts (les variants) pour bénéficier de la concertation tout en informant les participants des décisions déjà prises (les invariants) ;
    2. Mobiliser toutes les parties prenantes et surtout celles qui sont rarement présentes ;
    3. Organiser le débat pour que la discussion ait lieu avec et entre les participants et que chacun puisse contribuer ;
    4. Etudier attentivement toutes les propositions pour voir comment on peut les intégrer au projet ;
    5. Et, en fin de processus, venir expliquer aux participants les décisions prises en distinguant les contributions retenues, celles qui sont mises à l’étude et celles qui sont écartées.

On vous l’avait dit… c’est tout simple !

A Palabreo nous ne sommes spécialistes de rien sauf de la méthode de concertation, c’est ce qui nous permet de garder notre position de tiers. Mais nous avons l’expérience d’un large registre de sujets qui nous permet de nous adapter à toutes les situations, tous les projets,…

Nuage Champs d'intervention

… et bien d’autres sujets que nous n’avons pas encore traités mais que nous serons heureux de mettre en débat pour vous.

Tout en respectant des principes méthodologiques et déontologiques rigoureux, nous développons, pour chaque débat, des outils adaptés pour mobiliser la plus grande diversité de participants, pour faciliter leur contribution et nourrir vos projets.

OUTILS VERTS

Notre engagement qualité

A l’issue de chaque démarche de concertation, Palabreo réalise une évaluation auprès des participants qui vous est remise gracieusement afin que vous puissiez capitaliser les méthodes mises en œuvre.

A Palabreo on aime travailler en équipe, en grappe, en maul !… Avec nos partenaires urbanistes, communicants, architectes, sociologues, experts en déplacements, en organisations, en management… nous connectons nos compétences pour mieux répondre à vos attentes.

Palabreo respecte à son niveau les principes du développement durable. Nous imprimons sur du papier recyclé, en N&B et en recto-verso, nous prenons les transports collectifs, nous privilégions les démarches dématérialisées…

Parce que la responsabilité sociétale de l’entreprise fait écho à nos valeurs, nous veillons aussi à ce que chacun des salariés ou stagiaires de l’équipe bénéficie d’une bonne prise en charge et de l’accompagnement qu’il mérite.

Nos clients